Home » Dégradation » Libéria : Sites governementaux éteints, mais personne ne s’en soucie

Libéria : Sites governementaux éteints, mais personne ne s’en soucie

Dans la nuit du 24 aout des hackers S.W.A.T (probablement une équipe iranienne) se sont introduits dans 19 sites web du gouvernement y compris ceux de presque tous les ministères. La plupart des sites étaient fermés pour maintenance pendant 3 jours.

Presque tous les sites gouvernementaux du Libéria ont été fermés pendant plusieurs jours. Mais quand les rues de la capitale Monrovia sont couvertes d’orduress, qui pourrait  bien se préoccuper d’Internet?

Il est difficile de croire qu’un pays puisse ignorer complètement l’effondrement de tous ses sites gouvernementaux, pendant des heures et des jours.

Mais ce cas démontre la profondeur du fossé digital entre les pays africains et le reste du monde. Il se trouve qu’il y a encore des endroits dans le monde, où l’effondrement général des sites gouvernementaux est comme  de tomber d’un arbre dans une forêt vide.

Lire l’interview de l’auteur de ce billet dans le quotidien Haaretz du 27 aout 2009 (en Hébreu).

תגובות

תגובות

Cette publication est également disponible en : enEnglish

Written by Tal Pavel, Ph.D

Tal Pavel, Ph.D., Middle Eastern Studies. Lecturer, commentator, researcher. Expert on technology, Internet and Cyber in the Middle East and the Islamic world. Owner of the Middleeasternet.com website.